GLAM Mauritanie

Mauritanie : Près d’un an après sa création, le “GLAM” prend son envol à Paris

 

Mauritanie : Près d’un an après sa création, le

       Première rencontre du Groupe de Liaison des Amis de la Mauritanie ou GLAM à Paris

Le Groupe de Liaison des Amis de la Mauritanie (GLAM) a démarré ses activités le 20 Février 2019 au Conseil Régional d’Ile-de-France de Paris en présence d’invités de renom. A travers cette association, les membres souhaitent valoriser le patrimoine de la Mauritanie sur le territoire français.

Par Herika Ouraga

Grande première pour le Groupe de Liaison des Amis de la Mauritanie ou GLAM. Le GLAM était autrefois en France le Groupe de liaisons aériennes ministérielles avec une flotte d’avions basés à Villacoublay, en région parisenne, mais ce nouveau GLAM, qui prend aujourd’hui son envol, va faire parler de lui. Lors du lancement de ses activités le 20 février 2019 au Conseil Régional d’Ile-de-France, le Groupe, a en effet, porté plus haut les couleurs de la Mauritanie à Paris. En têtes d’affiche, l’écrivain mauritanien Mbareck Ould Beyrouk, auteur du roman « Le Tambour des Larmes » (prix Ahmadou Kourouma en 2016 à Genève) et le cinéaste mauritanien Abderrahmane Sissako, réalisateur du célèbre « Timbuktu », qui a malheureusement dû se désister à la veille de l’évènement.

Les membres du Groupe de liaison ne cachent plus leur amour pour la Mauritanie. Créée en mars 2018 et présidée par le député honoraire François Loncle, l’association apolitique a pour objectif « d’établir une vraie amitié entre la France et la Mauritanie ». Loin d’être une « association de donneur de leçons », le Groupe mauritanien souhaite poser ses bases sur des échanges constructifs et surtout par des actions concrètes. « Nous souhaitons travailler selon les objectifs de la France en direction des pays d’Afrique de l’Ouest, en particulier la Mauritanie », lance François Loncle dès l’entame de la conférence.

Au centre des discussions du GLAM, quatre thèmes majeurs : le Développement, l’Education, la Santé et la Culture. « Par le développement, nous allons coordonner les actions du gouvernement français en matière internationale. Le développement avec évidemment l’Education. La priorité absolue à la santé, au cœur des nécessités que nous partageons totalement… Sans oublier la culture », précise le président Loncle.

La culture mauritanienne se veut diversifiée et « métissée ». Elle est issue à la fois du monde arabo-berbère et de l’Afrique noire. Cela s’explique par la position géographique de la Mauritanie, qui se trouve à la charnière de deux mondes. A l’époque, le pays était le lieu de convergence par excellence des Almoravides et des empereurs du Ghana… Même si cette culture est un mélange de plusieurs civilisations africaines, le pays revendique tout de même une identité culturelle authentique. « La culture mauritanienne est essentiellement métissée, c’est vrai. La musique vient de l’héritage berbère et surtout du Bambara… Mais la Mauritanie a une culture propre à elle », souligne Mbareck Ould Beyrouk.

“La poésie fait partie de notre vie”

La Mauritanie, c’est aussi des espaces désertiques bien connus… Un désert de pâturage qui rassemble des millions de poètes. La culture de la poésie est ancrée en chaque Mauritanien selon l’écrivain. Pour lui, un Mauritanien sur deux a été au moins poète une fois dans sa vie. « La poésie fait partie de la vie du Mauritanien. Pour être bien vu auprès de la gente féminine, le jeune homme doit savoir composer des vers, sinon il n’aura pas beaucoup de chance… », soutient Beyrouk qui s’amuse lui-même de cette réflexion à voix haute.

Au cours de la conférence du GLAM, le journaliste-écrivain a également salué l’ensemble des festivals culturels en Mauritanie principalement le Festival des Villes Anciennes. Instauré depuis dix ans, ce Festival permet de valoriser le patrimoine culturel mauritanien. « Chinguetti, Ouadane, Tichitt et Oualata sont les quatre villes Anciennes de la Mauritanie. Elles sont inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco. Et à chaque édition, des artistes y viennent de partout… C’est extrêmement important pour le tourisme dans notre pays. », se réjouit l’auteur.

Le GLAM a bouclé sa soirée de lancement en beauté. Au fond du Salon Charles-Krieg, salle où s’est déroulée la conférence, l’on pouvait admirer une exposition-photos… Sur ces images fixées sur des planches, le paysage mauritanien dans toute sa splendeur ! Des collines, des montagnes, le sable fin du désert ou la mer à perte de vue, comme on la voit à parti du célèbre banc d’Arguin et de son extraordinaire réserve naturelle… De quoi faire rêver des nuits entières tous les passionnés de superbes paysages.

Herika Ouraga

Source: lafriqueaujourdhui.net

https://www.lafriqueaujourdhui.net/mauritanie-pres-d-un-an-apres-sa-creation-le-glam-prend-son-envol-a-paris

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *